40 Messages De Condoléances

  • Nous partageons votre peine en ce moment de deuil et vous assurons de nos sentiments les plus affectueux.
  • Recevez l’expression de notre sympathie la plus profonde.
  • La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste. Nous vous souhaitons beaucoup de courage, et sommes de tout cœur à vos côtés.
  • Nous souhaitions te dire que nous sommes de tout cœur avec toi durant cette épreuve.
    Je ne saurais te dire si un jour on se remet du décès d’un proche, mais je peux en tout cas t’envoyer tout mon soutien durant cette épreuve.
  • Je me souviendrai toujours de sa gentillesse et de sa bonté.
  • C’est sous le choc que j’ai appris cette terrible nouvelle.
    [Nom] faisait partie de la famille. C’est un frère que j’ai perdu ce [date de décès].
    Nos sincères condoléances à toi et à ta famille.
  • C’est avec une grande émotion que nous avons appris la disparition de [nom].
    C’est un ange qui est parti trop tôt.

  • C’est à jamais que je me souviendrai des moments passés avec elle ainsi que de sa bonne humeur éternelle.
  • La longue maladie de [nom] fut une vraie épreuve et il/elle a su se battre jusqu’au bout.
    Je suis sûr qu’il/elle veille sur toi de là où il/elle est.
  • J’’ai appris le décès prématuré de [Prénom]. Je souhaiterais vous offrir, à vous ainsi qu’à votre famille, mes plus sincères condoléances.
  • Perdre quelqu’un fait mal mais, si vous l’aimez vraiment, vous devez accepter de le voir partir tout en sachant que vous serez, un jour, réunis à nouveau.
  • Je vous envoie toutes mes condoléances. [prénom] était une personne formidable et elle vivra dans nos mémoires pour toujours.
  • Nos pensées sont avec vous en cette période de deuil.
  • Nous pensons à vous en cette période difficile.

  • Je pense à toi en cette période difficile. Je souhaite que les bons souvenirs t’aident à voir plus clair dans la brume de la douleur que tu ressens aujourd’hui.
  • Je ne peux imaginer votre douleur. Je ne peux que vous envoyer mes sincères condoléances.
  • J’aimerais savoir quoi dire mais les mots ne suffisent pas.
  • La vie nous apprend beaucoup mais jamais elle ne nous prépare à une perte si difficile. Toutes nos pensées sont avec vous en cette période de deuil.
  • Nous vous envoyons des pensées d’amour en cette période difficile. Accordez-vous le temps de pleurer et que vos larmes apportent la guérison de votre âme.

  • [Prénom] restera dans nos cœurs et nos prières aussi longtemps que nous vivrons. Que [Prénom] repose en paix.
  • Une personne que vous aimez est partie mais ne sera jamais oubliée tant que vous détenez sa mémoire dans votre cœur.
  • Mon cœur, mes pensées et mes larmes sont avec vous en cette période difficile. Le souvenir de [prénom] restera en moi à jamais.
  • [Prénom] était quelqu’un de formidable. Elle restera à tout jamais dans nos coeurs. Je t’embrasse et je pense à toi dans cette épreuve.
  • Le temps passe mais les souvenirs restent. En cette semaine qui a marqué nos esprits, nous voulions que vous sachiez que nous pensions très fort à vous.
  • Je ne peux pas imaginer votre douleur. Je ne peux que vous offrir mes sincères condoléances et vous assurer que mon cœur est avec vous dans cette épreuve.

  • L’âme de [Prénom] est maintenant libre et en paix. Je prie pour que vous trouviez la patience, le courage et la force en cette période de deuil.
  • La vie nous apprend beaucoup mais elle ne nous prépare jamais à ces moments si difficiles. Toutes mes pensées sont avec vous en cette période de deuil.
  • Nous partageons votre chagrin en ces moments difficiles. Le deuil qui vous touche nous permet de vous dire combien nous sommes proche de vous devant ce douloureux coup du sort. Les mots me manquent évidemment…mais je vous prie de bien vouloir trouver ici l’expression de mes plus sincères condoléances.
  • Votre mari était un homme remarquable. Il nous manquera énormément. J’espère que les prochains jours vous apporteront la paix, le repos et que vous puissiez trouver le réconfort dans l’amour de votre famille et de vos amis.

  • Nous nous joignons à votre douleur et à votre peine. Toutes nos pensées vont aujourd’hui vers votre famille qui traverse une période difficile. Nous pensons énormément à vous. Nous vous embrassons tendrement.
  • Que [Prénom] repose en paix. Vous et votre famille êtes dans nos pensées et nos prières.
  • Nos cœurs s’associent à votre douleur et votre peine. Vous pouvez compter sur nous si vous en ressentez le besoin.
  • J’ai tellement de peine pour vous que j’aimerais prendre votre tristesse ne serait-ce qu’une minute et l’emmener le plus loin possible. Comme cela m’est impossible, je garde l’espoir qu’elle diminuera avec le temps.
  • Toutes mes condoléances, j’espère qu’avec le temps tous les bons souvenirs vous réconforteront.

  • Nous ne pouvons pas imaginer à quel point ces derniers jours ont été difficiles pour vous tous mais nous pleurons avec vous la perte d’une personne qui avait tant encore à donner à ses amis et au monde. Nos pensées et nos cœurs seront toujours avec vous.
  • Je sais que je ne peux pas faire partir votre douleur mais je veux que vous sachiez que je peux être une épaule et une oreille sur lesquelles vous pouvez compter. Je pense à vous.
  • Je t’envoie amour, pensées et prières à toi ainsi qu’à ta famille en ce moment difficile.

  • Je suis effondré et les mots me manquent. Toutes mes condoléances. Je suis de tout cœur à tes côtés.
  • Nous sommes avec vous par la pensée dans ce moment douloureux. Recevez nos sincères condoléances.
  • Recevez nos très sincères condoléances et l’expression de notre sympathie la plus profonde.
  • Nous sommes bouleversés par cette triste nouvelle et sommes de tout cœur avec vous.
  • Notre peine n’est rien à côté de l’épreuve que vous traversez. Nous sommes de tout cœur avec vous.

L’ Organisation Des Obsèques

La mort est processus normal par lequel passe tous les êtres vivants et notamment les humains. Toutefois, il n’est pas toujours aisé de se retrouver quand celle-ci survient. Dans cet article, nous vous donnerons les étapes pour un enterrement. A la fin vous aurez toutes les informations nécessaires.

Le repos du mort

Le choix de l’endroit où le défunt va se reposer éternellement se fera par la famille. Il faut également noté que le choix de l’endroit dépendra des moyens financiers à la disposition de la famille.

Parmi les endroits ou le défunt pourra élire sa dernière demeure, nous avons :

Un funérarium ou une chambre funèbre

Le funérarium est un endroit ou la famille peut se reposer afin de rendre un dernier hommage au défunt. Cette entreprise est généralement gérée par des pompes funèbres ou par la municipalité de la ville.

Un funérarium est ouvert 7J/7. Il a sa disposition plusieurs pièces dans lesquels différentes familles peuvent camper afin de rendre un dernier hommage à leur défunt.

Le prix des funérariums en France diffère selon les villes. Donc, veuillez-vous renseigner avant d’entamer toutes procédures

Une chambre mortuaire

Le plus souvent, les chambres mortuaires sont établies dans des hôpitaux, des cliniques et des maisons pour personnes retraités. Toutes les chambres mortuaires sont conçues avec un petit espace pour permettre à la famille de se recueillir auprès du corps du défunt. Si une personne vient à mourir dans un de ses centres de santé, la chambre mortuaire sera gratuite pour elle. Cela fait partie des privilèges que ceux-ci confèrent. Toutefois, cela peut également être gratuit pour une personne décédée ailleurs si et seulement si une réquisition a été délivrée par une autorité  judiciaire ou administrative.

Le domicile du défunt ou  d’un parent de la famille

Il est possible d’enterrer le défunt dans sa maison ou chez un parent. Cependant certaines règles sont à prendre en compte.

  • Il faudrait que la maison soit un habitat individuel ;
  • Il faudra que la maison possède un rez de chaussée et une salle très aérée ou la famille pourra s’établir afin de rendre un dernier hommage au défunt;
  • Il faut que le corps du défunt soit bien pris en charge et bien soigné vu qu’il ne sera pas dans un environnement frigorifié.

La crémation ou l’inhumation

Après la mort, la famille a du mal à se prononcer sur le type de funérailles que le défunt aura. Pour pallier à cela et éviter un certain nombre de conflits dans votre famille, il serait judicieux de se prononcer soi-même de son vivant sur le type de funérailles que vous voudrez avoir. Généralement appelé la dernière parole, vous pouvez le faire sous forme de testament oral ou écrit. Toutefois, un testament écrit sera plus judicieux.

L’inhumation

L’inhumation est un rituel que les hommes ont toujours eu à pratiquer au fil des siècles. Cela consiste à enterrer le corps du défunt dans la maison familiale ou dans le carré des indigents pour les familles qui n’ont pas assez d’argent. Une inhumation se fait sous deux formes. Soit par la mise du corps du défunt sous terre ou dans un caveau.

Le prix d’une inhumation en France varie entre  2500 et 12000 euros, en fonction du prix de la pierre tombal, du cercueil et de l’endroit où le défunt sera enterré.

La crémation

La crémation est pratiquée depuis des siècles par les chrétiens et les bouddhistes du monde. En effet, cette pratique consiste à bruler le corps du défunt puis à recueillir ses cendres. En fonction de  ses dernières paroles ou de son testament, ses cendres seront soit remises à la famille ou dispersées dans un endroit qui lui était cher lors de son vivant.

En ce qui concerne les démarches pour exercer la crémation, la famille devra se munir du certificat de décès et du testament ou sera noté la volonté du défunt de se faire incinéré. Une fois fait, elle se rendra auprès de l’hôpital ou celui-ci est né ou il est mort. Au préalable, la famille devra également se munir d’une demande de crémation  délivrée à la mairie.

Cependant, le choix du crématorium dépendra de la famille.  Il est conseillé d’en choisir un qui se trouve non loin de la maison.  Le corps du défunt devra être pris en charge au crématorium dans les 24H à 6 jours suivant sa mort.

Pour finir, En France le tarif pour une crémation varie entre 1500 et 7000 euros en fonction de votre ville de résidence.

Le choix du cercueil

Le choix du cercueil dépendra de si les obsèques choisies consistent en une crémation ou une inhumation.

Pour une crémation le cercueil le plus souvent choisi est fait à partir de carton ou de pins

Pour une inhumation il est important de choisir un matériau qui restera au temps sous terre. Généralement, le type de matériaux choisit pour un cercueil d’inhumation est le bois de chêne ou d’orne.

En fonction de votre ville de résidence et du fabricant de cercueil en France, le tarif d’un cercueil peut varier de 500 à 3000 euros en fonction du matériau choisi pour sa réalisation.

Quelques différentes cérémonies funéraires

La cérémonie funéraire est une étape décisive pour la famille. C’est le moyen choisi par la famille pour rendre un dernier hommage au défunt. Il existe plusieurs types de cérémonies funéraires.

La cérémonie civile : celle-ci exclut tout aspect religieux. Elle se concentre plus sur des hommages et des souvenirs rendus par la famille

La cérémonie catholique : elle fait référence a l’église catholique, et les éléments de la religion qui en découle.

La cérémonie musulmane : elle suit un certain nombre de rite à faire avant l’enterrement. Elle est très stricte et nécessite une grande concentration de la part de la famille et des proches.

La cérémonie juive : contrairement aux autres religions elle est très simple et calme.

La cérémonie protestante : dans les cérémonies protestantes, le respect du défunt est primordial et mis en avant.

La cérémonie orthodoxe : elle rend de très nombreux hommages au défunt.

Le point commun de toutes ces religions est qu’elle se déroule toutes dans un lieu de culte.

Comment annoncer la mort d’un proche à un enfant ?

La mort est un sujet tabou dans la plupart de nos sociétés. Parler de la mort est vraiment stressant et peut même faire paniquer. Pourtant autour que ce soit autour de nous ou ailleurs, elle frappe tous les jours et sans relâche. Il arrive que nos connaissances ou proches meurent un jour ou l’autre et cela peut s’avérer très difficile de l’annoncer, encore plus quand c’est à un enfant. Voici quelques conseils qui vous permettront d’annoncer à votre enfant la mort d’un proche.

Choisir quand l’annoncer

Quel que soit son âge, il est conseillé de lui annoncer la nouvelle le plus tôt possible. Cependant, si d’autres raisons retardent le moment de l’annonce, il est important de lui faire savoir les raisons de ce retard. Il ne faudrait absolument pas qu’il l’apprenne ailleurs car cela pourrait altérer votre relation avec lui.

Qui pour l’annoncer ?

Il est préférable que quelqu’un qui connaisse mieux l’enfant lui annonce la nouvelle. Un parent plus proche ou un autre membre de la famille à qui il est très attaché. Ça aide à mieux prévenir ses agissements et il est donc plus facile de le contrôler et de le calmer.

Comment annoncer à votre enfant ?

C’est là que se trouve le réel problème. En tant que parent, c’est normal que vous ne veuillez pas faire mal à votre enfant. Il est donc primordial de trouver les mots justes et adéquats pour lui annoncer cette triste nouvelle.

  • Les mots qu’il faut pour l’annoncer

Généralement des expressions sont utilisées pour faire ce genre d’annonce « il a voyagé pour le ciel », « il s’est endormi », « il est parti pour toujours ». Ces expressions sont assez complexes pour l’enfant. Il ne peut pas les comprendre d’un coup. Car il ne saisit pas encore le sens figuré de ses mots. Il ne saisit que le premier sens. Alors il peut avoir peur de voyager, de dormir ou encore d’aller loin de vous. Il suffit de le lui dire en toute franchise sans mentir ou utiliser des termes métaphoriques. Il faut lui annoncer que le proche est mort et lui expliquer les causes

Évitez aussi d’associer immédiatement toutes les maladies à la mort. Ceci pourrait l’affecter au cas où il tombe malade.

  • Lui permettre de faire son deuil

Compte de l’effet de nouvelle, certains enfants peuvent garder le silence. Ils ne laissent transparaître aucune émotion. Que cette attitude ne vous trouble pas. Il doit prendre le temps de comprendre ce que c’est que la mort et faire sa propre observation. Au fil du temps, il remarque lui-même l’absence du proche.

  • Laisser libre cours à son émotion

L’enfant doit savoir qu’il peut exprimer ses émotions. Il doit être rassuré qu’il est entouré de personnes prêtes à le soutenir. Les parents doivent se montrer attentionné et l’aider à traverser cette impasse qui peut être très douloureuse. Il doit se sentir libre d’extérioriser ses émotions. C’est une étape au cours de laquelle l’enfant a besoin de l’amour de ses parents.

  • Donner confiance à l’enfant

Après l’annonce du décès, certains enfants peuvent nourrir des craintes. Notamment il peut avoir peur de mourir aussi, de voir les autres proches mourir aussi. Il est donc important de lui faire comprendre que la mort est un phénomène qui est aléatoire. Il ne s’agit donc pas d’une maladie contagieuse. La vie est belle et vaut la peine d’être vécue. Embrassez-le et ayez l’air vraiment convaincant. Surtout quand il se culpabilise du décès du proche, il faudrait gentiment l’en dissuader. Il n’est nullement responsable de sa mort.

  • Donner des réponses à ses questions

Il ne faut jamais laisser un enfant qui pose une question sans réponse. Certains enfants, au moment de l’annonce de la nouvelle peuvent vous poser énormément de questions. L’important est que vous répondiez sincèrement et convenablement. Évitez les mensonges, ou l’utilisation des mots qu’il ne peut pas comprendre. C’est l’occasion de lui expliquer également l’idée d’après la mort selon votre croyance.

Préparer l’enfant pour l’enterrement

Il faut demander à l’enfant s’il désire participer aux obsèques du défunt. S’il ne veut pas, respectez sa volonté. Mais l’idéal c’est qu’il participe et qu’il joue un rôle au cours de la cérémonie. Vous pouvez lui permettre d’écrire un poème, une lettre d’adieu ou même juste un mot au défunt. Cela lui permet de faire complètement son deuil. Il doit faire un adieu au défunt afin qu’il comprenne que ce dernier ne vit plus et qu’il ne le reverra plus jamais physiquement.

Peu importe votre culture, expliquez à l’enfant que le proche est décédé. Il n’y a que son corps dans le cercueil. Donc ce dernier ne ressent rien de l’incinération qui est faite ou de l’enterrement effectué.

La mort fait partir de notre vie. Les parents doivent le faire comprendre aux enfants. Toute leur vie, de temps en temps ils apprendront le décès de telle ou telle personne. Ils doivent ainsi éviter de se laisser aller à la panique ou au traumatisme. C’est un fait naturel qui peut arriver à tous.

Ajouter au panier