Le décès d’un proche est une étape compliquée de la vie. Il est souvent difficile de surmonter le choc du départ. L’organisation de la cérémonie des obsèques permet de dire un dernier au revoir à l’être qui vous est chère. Celles-ci peuvent prendre différentes formes et dépendent des dernières volontés du disparu.

En France, 39 % des personnes décédées sont crématisées d’après la Fédération Française de Crémation. Il est donc nécessaire de choisir une urne dans laquelle les cendres de la personne seront conservées définitivement ou jusqu’à leur dispersion, selon les choix de la famille. Depuis 2008, il est interdit par la loi de conserver l’urne funéraire d’un proche à son domicile.

L’urne funéraire doit refléter l’image du défunt. Le choix des matières, des motifs et des couleurs permet une personnalisation digne de la personne morte.

Surmonter le deuil est un processus long et difficile

La perte d’un proche est toujours une étape compliquée de la vie. Cela demande du temps d’accepter le départ de cet être si cher à nos yeux. Le refus de la mort, la tristesse, le sentiment d’injustice, le choc psychologique de la nouvelle sont autant de choses qu’il faut surmonter et qui rendent le deuil difficile.

Pour faciliter la période de deuil, il est parfois important de pouvoir voir le corps du défunt ou d’assister à la cérémonie des obsèques. C’est le meilleur moyen pour intégrer la disparition et prendre conscience du départ. De plus, cette cérémonie est une façon de rendre un dernier hommage à la personne disparue et de lui dire un dernier au revoir. Si vous en avez la possibilité, participez à l’organisation des obsèques. Cela vous aidera à surmonter votre angoisse et votre sentiment de culpabilité.

De nombreuses émotions nous traversent lorsque quelqu’un de cher nous quitte. N’essayez pas de les cacher. Acceptez-les et accueillez-les. Elles vous aideront à mieux comprendre la relation que vous entreteniez avec le défunt et le lien qui vous unissait.
N’hésitez pas à parler de vos ressentis. Le dialogue avec quelqu’un de bienveillant permet de se libérer de certaines angoisses. Entretenir une conversation à propos de l’être disparu avec quelqu’un qui a aussi subi le choc de la disparition permet d’en apprendre sur la personne décédée. Parfois, même cela permet de mieux comprendre l’estime qu’avait le défunt envers vous.

Ne culpabilisez pas. Les causes de décès liés à un accident ou à une mort subite, peuvent nous faire sentir coupable de ne pas avoir fait ce qu’il fallait pour empêcher le drame. Mais, gardez à l’esprit que nous ne sommes que des humains, nous ne pouvons pas anticiper ce genre de choses. Il ne sert à rien de vous mettre en cause dans ce qui s’est passé. Il est malheureusement impossible de revenir en arrière et il en va de votre santé psychologique de ne pas vous incriminer.

Pour ne pas tourner en boucle et ne plus pouvoir penser à autre chose, occupez-vous l’esprit. Certains trouvent du réconfort dans la lecture, d’autres le trouvent dans des activités manuelles comme le bricolage, le jardinage, la couture, la peinture. L’activité physique peut également permettre de vous évader un temps. Trouvez quelque chose qui vous passionne, mais ne restez surtout pas à ne rien faire. C’est le pire moyen pour entretenir des pensées négatives.

Pour conclure, lorsqu’un proche nous quitte, il est important de lui rendre un dernier hommage digne de sa personne. C’est pourquoi il est important de respecter les dernières volontés du disparu.

Si le défunt avait exprimé sa volonté de se faire crématiser, il est important de respecter ce choix et de lui trouver l’urne funéraire qui le représentera le mieux. Cette urne doit correspondre aux goûts de la famille également. Aussi, adaptez les matériaux de l’urne en fonction de la destination des cendres.

Si les cendres ont besoin d’être transportées, respectez la réglementation en vigueur pour cela. Faites en sorte que l’urne funéraire soit toujours transportée dans le respect de la dignité du défunt.

Une fois les obsèques terminées, il vous faut du temps pour faire le deuil de la personne. Prenez le temps nécessaire. Les émotions que vous traversez dans ces moments difficiles sont des émotions normales et nécessaires pour l’acceptation de la mort de votre proche. N’essayez pas de cacher ces émotions. Utilisez-les plutôt pour mieux vous connaître et mieux connaître l’amour que vous portez envers cet être cher. Entourez-vous de personnes à l’écoute et bienveillantes qui vont vous aider à passer cette épreuve.

 

 

Ajouter au panier