Comment aider votre animal en cas de perte d’un autre animal ?

Comment aider votre animal en cas de perte d’un autre animal de la famille ?

La perte d’un animal de compagnie est une triste situation qui touche beaucoup de propriétaires. Au cas où ce dernier déchu n’est pas le seul animal de compagnie de la maison, la douleur est encore plus vive et intense. Puisqu’il a laissé derrière lui un autre animal qui a déjà appris à vivre avec lui et qui, un soir, remarque avec tristesse la disparition de ce dernier.  Et comme pour tout être humain : quand on perd un ami, on perd ses repères ; quand on perd un compagnon, on perd une arme de bataille. En étant le propriétaire de cet animal domestique malheureux vous avez la responsabilité de l’aider à remonter la pente et tourner cette page de douleur. Nous vous donnons dans cet article quelques bonnes manières pour aider votre animal de compagnie à faire le deuil de son compagnon disparu.

 

Perte d’appétit, manque d’entrain, solitude, désintérêt pour les activités habituelles, réticence sont autant de signes visibles qui expriment le deuil d’un animal qui a perdu son ami. Et le deuil est une période difficile, compliquée qui demande de la patience et de la compréhension.

Garder sa routine et ses habitudes

Les premières heures (et jours) après que vous ayez reçu la confirmation de la mort de son compagnon, vos habitudes envers lui ne doivent pas changer. Car les soins d’attention trop excessifs et inhabituels peuvent alarmer ce dernier qui saura très tôt que quelque chose ne va pas. Vous devez donc garder la routine quotidienne auparavant instaurée afin de l’apaiser le mieux possible. Vous pouvez ensuite essayer de créer de nouvelles habitudes qui l’aideront à passer du temps s’en se rendre compte de l’absence de son ami. Pourquoi pas quelques heures de promenade ? Et quelques petites foulées matinales régulières ? La visite modérée des lieux un peu animés n’est-elle pas tentante ? C’est vrai, ce ne sera pas facile encore que vous-même, vous êtes autant affecté. Mais vous devez faire ce sacrifice pour rassurer votre adorable animal de compagnie.

Stimuler l’activité de votre chien

Il s’agit peut-être de votre chien qui a perdu son ami de promenade ou son chat de jeu de cache-cache. Il vous sera donc un peu difficile à modifier le cadre de vie et les règles qui s’y sont établies toutes naturellement depuis un temps donné. Vous pouvez néanmoins l’aider à être plus actif en lui donnant des ordres. Généralement, les chiens prennent goût à cette activité quand ils y ressentent du plaisir et d’exercice. Mais attention à ne pas donner des ordres de guerre. Vous devez stimuler votre animal avec douceur, patience et bienveillance (et un peu de force bien sûr). La répétition de ce rituel peut aider votre animal de compagnie à chasser progressivement et définitivement ses ennuis, son sentiment d’abandon et de désespoir. Au meilleur des résultats, cela peut l’aider à se rétablir mentalement car il n’aura plus de temps pour se torturer l’esprit. Mais les étiquettes sur les boissons : « à consommer avec modération ».

Autoriser votre chien à se reconstruire socialement

Vous avez constaté que votre chien a commencé par trainer dehors avec d’autres espèces ? Il a peut-être changé de comportement. Un tel changement, ça peut arriver. Il peut lui arriver de sentir le besoin ou le désir de partager ses moments avec. Votre chien a perdu son ami, son repère. Si cela se remarque, permettez-lui de le faire. Toutefois, vous devez dès ce constat surveiller un peu plus votre animal (et tout discrètement) pour identifier ses réels besoins les nouveaux centres d’intérêt vers lesquels il se redirige. Vous pourrez ainsi faire des découvertes qui vont vous être utile pour le rétablissement de votre chien.

Ne pas laisser votre chat à son propre sort

Votre chat n’était peut-être pas un solitaire avant la mort de son second. Devenir solitaire d’un coup peut l’amener à s’apitoyer sur son sort.  Et là, il risque de commencer à développer l’hostilité et l’inhospitalité. Vous devez donc l’aider à vivre cette situation difficile, à faire son deuil. Soyez aux petits soins à cet effet. Montrez à votre chat combien vous l’aimez et que vous compatissez à sa douleur. Prouvez-lui qu’il y a encore de l’espoir. Un petit clin d’œil, un sourire volé, un chant fredonné pendant qu’il dormait, et d’autres petites notes d’attention lui seront les bienvenues.  Mais en aucun cas, ne pas trop le récompenser. N’allez pas le nourrir tous couvrir de friandises toutes les deux heures. Le simple fait de se concentrer sur des activités éducatives et des loisirs suffit largement pour aider votre chien à se rétablir et s’épanouir de nouveau.

Accorder du temps à votre animal de compagnie pour se remettre

Vous trouvez que votre toutou prend beaucoup de temps à faire son deuil ? Vous ne devez pas plutôt être affirmatif.  Le deuil est un processus délicat rempli de moments de rechute. Comprenez donc que malgré les efforts personnels de votre super ami, il n’arrive toujours pas à accepter que tout soit réellement fini entre lui et son compagnon. Soyez donc patient disposé. Au besoin, vous pouvez solliciter l’aide de quelqu’un pour vous aider.

Permettre à votre compagnon d’assister aux derniers hommages à son ami

Les animaux arrivent souvent à interpréter certaines actions et comprendre la signification profonde de certains gestes symboliques. Ce geste pourra (peut-être) être vraiment symbolique. Il pourrait aider votre compagnon à se rendre vraiment à l’évidence et tout accepter comme le destin l’a voulu. S’il était convaincu peut-être que son ami était porté disparu ou adopté par un autre propriétaire, ce jour, il va se rendre compte de la triste réalité. Ça risque de déclencher des émotions vives mais le fait qu’il est compris l’aidera mieux et plus rapidement à se rétablir. Alors aux derniers hommages de votre cher ami décédé, où qu’ils soient ou de quelque manière, aidez votre chien à s’y rendre. Lui aussi a un message d’adieux qu’il voudrait bien transmettre à son défunt compagnon.

Les Problèmes De Santé Courants Chez Les Chiens Et Les Chats

Les problèmes de santé courants chez les chiens et les chats

Généralement, les animaux de compagnie gardent la pleine forme aussi longtemps que leurs propriétaires arrivent à leur fournir une alimentation saine et équilibrée et un temps moyen d’exercice. Cependant, tout comme les humains, ils arrivent parfois que ceux-ci connaissent des problèmes de santé malgré tous les bons soins. Il est donc important à tout propriétaire de maitriser les maladies dont son compagnon de quatre pattes pourrait souvent souffrir. Vous êtes propriétaire d’un super chien ou d’un adorable chat ? Vous recherchez plutôt un joli chaton ou un mignon chiot a adopté ? Découvrez ici les problèmes de santé les plus courants qu’on observe chez ces deux espèces animales.

Maladies courantes chez les chiens

• Les problèmes de peau

Peau enflammée, peau rouge, peau squameuse, rayures sur la peau : voilà quelques manifestations des nombreuses pathologies qui attaquent souvent les chiens et bouleversent leur santé naturelle. Les plus fréquentes de ces pathologies sont les allergies, les puces, les lésions cutanées, les parasites. Si votre chien commence par se démanger beaucoup trop, par mâcher régulièrement ou par se gratter, c’est surement un signe typique qu’il est attaqué. Le plus urgent serait de l’amener en consultation chez votre vétérinaire. Comme ça, vous saurez de quel problème il s’agit afin de prendre des précautions en conséquence de cause.

• Les parasites :

Les chiens souffrent aussi des parasites. Ça peut être interne ou externe. Interne s’il s’agit des vers intestinaux et des vers du cœur. Externe s’il s’agit des puces, des tiques, des poux, etc. La mauvaise nouvelle est qu’elles sont presque partout dans l’univers et certains parmi eux sont terribles et hôtes de graves maladies. La bonne nouvelle est qu’il existe divers moyens pour protéger un chien contre les parasites. Vous pouvez par exemple vous mettre à la tâche et vérifier régulièrement la présence des tiques et les retirer s’il y en a. Vous pouvez aussi vermifuger constamment votre cher compagnon. Vous pouvez par exemple contactez des services spécialisés qui vous aideront à prendre soin de votre animal régulièrement. Les traitements préventifs (mensuels) sont également une autre porte de sortie pour préserver la santé de votre chien.

• Les vomissements et la diarrhée :

En cas général, ils sont justes passagères. Néanmoins, ils donnent de quoi paniquer une journée. Une mauvaise alimentation, les virus tels que les virus de parvo, etc. sont quelques raisons qui pourraient amener un chien à développer ses maladies. Mais si votre chien développe très fréquemment une de ces maladies, tâchez de le conduire chez le vétérinaire. Il est peut-être question d’une maladie grave telle que le blocage gastro-intestinal, la toxicité et la déshydratation qui est en train de s’installer.

• Problèmes Dentaires

Si la mauvaise haleine chez l’humain dégoûte, celle de votre compagnon ne doit pas vous paraître normale. Elle est souvent signe de problème dentaire qui peut évoluer et devenir grave si vous négligez. L’une de ces redoutables maladies dentaires est la maladie parodontale qui attaque l’ensemble des tissus de soutien d’une ou de plusieurs dents. Elle est redoutable car si elle est négligée, les bactéries peuvent pénétrer dans la circulation sanguine et entrainer ainsi d’autres problèmes très sévères. Ne faites pas l’erreur de négliger la mauvaise haleine de votre chien au risque de lui créer de pires problèmes de santé.

Maladies courantes chez les chats :

• Les calculs vésicaux ou cristaux urinaires
Avec presque les mêmes symptômes que l’infection de la vessie (cystite), ce problème de santé est courant chez le chat. Quand il attaque, on remarque la présence de petits et gros cristaux dans l’urine du chat attaqué. L’urine peut contenir du sang également. Ce dernier va donc se rendre régulièrement à sa litière et pourrait miauler quand il urine. Mais rassurez-vous. Vous pouvez traiter, et ceci de manière efficace, cette maladie grâce à un régime alimentaire particulier. Les cristaux urinaires peuvent évoluer et obstruer les voies urinaires. Lorsque vous remarquez que votre chat n’arrive plus à uriner dans sa litière malgré tous ses efforts, la consultation de votre vétérinaire devient nécessaire et urgente.

• Les boules de poils :

Les boules de poils sont l’un des problèmes couramment observés chez les chats. En effet, les chats se toilettent régulièrement et avalent généralement les poils qui se détachent de leur langue. Parfois et par mauvaise chance, les poils peuvent former des boules qui se logeront dans le tube digestif du chat plutôt que de passer à travers le corps. Dès qu’un tel problème survient à votre chat, ce dernier va commencer à tousser afin de déloger les boules de poils. S’il réussit, c’est rassurant sauf que le résultat final ne fera pas vous plaire. Au cas échéant, la situation pourrait aller loin. C’est-à-dire que les boules vont passer dans les intestins de ce dernier et y former un blocage. Et là, il y a de quoi s’inquiéter puisqu’un tel blocage risque de nuire gravement à votre cher compagnon. Si vous remarquez que votre chat est constipé ou développe une léthargie, veuillez rendre visite à votre vétérinaire le plus tôt possible pour des examens.

• Les infections au niveau des voies urinaires :

Si vous constatez que votre ami de quatre pattes a inhabituellement stoppé d’utiliser sa litière, songez aux infections des voies urinaires. Si c’est plutôt l’odeur de son urine qui est trop forte, c’est peut-être la même infection qui en est la raison. Prévenez donc votre vétérinaire et vérifiez de problème de santé il est question. Ce dernier pourra vous aider à traiter ces infections. Il saura quoi vous conseiller pour les éviter une prochaine fois. Ce sont les mâles non perturbés qui développent particulièrement ces infections.

• Les vomissements et diarrhées :

Les chats aussi ne sont pas épargnés du risque d’être attaqué par ces deux problèmes de santé. Mais vous n’avez pas à vous craindre si c’est juste passager. Si vous arrivez à instaurer et garder un régime alimentaire régulier avec votre animal, vous allez banalement lui épargner les vomissements et les diarrhées sur de longues durées. Néanmoins, quand ces maladies vont perdurer, rendez visite au vétérinaire. On ne sait jamais. On conseille d’ailleurs de nourrir son chat une fois chaque 24 heures. C’est-à-dire un seul repas dans la journée. Vous pouvez choisir de donner plusieurs petits repas à votre chien dans la journée mais ça ne doit pas dépasser la quantité maximale du seul repas toléré. Si vous décidez de nourrir votre chat avec un seul repas, ce dernier peut parfois quémander de la nourriture. Dans ce cas typique, il est recommandé de lui offrir des aliments neutres comme du poulet et du riz blanc cuit juste pour apaiser son estomac.

C’est évident, avoir avec soi un animal de compagnie de quelle race que ce soit, c’est du pur bonheur. Des moments magiques remplis de rires, d’amour et de joies partagées. Mais pour que ces moments perdurent dans le temps, vous avez la responsabilité de protéger votre cher compagnon. Bonne chance.

Comment Savoir Si Son Chat Ou Son Chien Va Mourir ?

La naissance et la mort sont des étapes naturelles par lesquels tous  les êtres vivant de la planète sont appelés  à passer. Néanmoins, quand il s’agit de notre chien ou de notre chat, nous aimerions être en mesure de savoir quand il va mourir afin de lui procurer un départ digne d’un être cher. Dans cet article, et ce afin de vous aider à savoir quand votre animal de compagnie vas mourir, nous allons vous donner quelques symptômes qui pourraient subvenir avant leur mort. Toutefois, contrairement aux chiens, les chats sont des animaux très robustes. Il vous faudra être très minutieux afin de détecter les symptômes de celui-ci.

Quelques symptômes d’un chat mourant

Quand un chat veut nous quitter, son attitude change. Ci-dessous, nous vous donnerons un résume de certains des comportements qu’il pourrait avoir avant sa mort.

Il ne fait plus sa toilette

Comme vous le savez, les chats sont très minutieux en matière de soins corporels. Si votre chat arrête de faire sa toilette, sachez que des évènements graves pourraient survenir. Les Félins en majorité, passent particulièrement 1/3 de leur journée à se toiletter, donc si le vôtre  arrête du coup du jour au lendemain, sachez qu’il pourrait être en train de vivre ses dernières heures.

Il n’a plus d’appétit et ses problèmes de santé s’aggravent

Les chats sont des amoureux de bonnes nourritures, en plus si c’est leur nourriture préféré. Si votre chat refuse de manger du jour au lendemain, sachez que vous faites face à un grave problème. Ses jours pourraient être comptés. De plus, ce manque d’appétit pourrait s’accompagner de vomissement, de diarrhée, de la présence de sang dans les urines et pour d’autres de convulsions.

Quelques symptômes d’un chien mourant

Contrairement au chat, les symptômes du chien sont rapidement détectables. Ci –dessous quelques-uns vous sont énumérés afin de mieux vous aider à savoir si votre chien vit ses derniers instants.

Il devient casanier

Les chiens sont des animaux qui adorent sortir pour jouer dehors. Si du jour au lendemain, votre chien refuse une balade et préfère rester couché à la maison, sachez qu’il pourrait avoir des problèmes de santé. De plus, l’activité physique des chiens ralentit au fur et à mesure qu’il vieillit. Donc, si vous observez ce phénomène chez votre chien, sachez que votre chien est en fin de vie.

Cependant, le fait que votre chien ne veuille plus sortir peut également signifier qu’il est en gestion ou qu’il est tout simplement malade. Pour mieux savoir la cause, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre vétérinaire afin qu’il détermine la cause de cet incident.

Il est sujet de comportement bizarre

Les chiens vers la fin de leur vie présentent des comportements anormaux. Vous observerez par exemple : des peurs pour toutes choses, des comportements agressifs envers vous ou votre entourage, et enfin des gestuelles anormales.

Tout comme le chat, vous pourrez également voir votre chien vomir tout le temps, avoir des incontinences, ou encore des diarrhées permanentes.

Mon Animal Vient De Mourir Que Dois-Je Faire ?

La mort d’un proche est une situation très éprouvante que personne ne devrait normalement jamais vivre. Que ce soit juste une mort naturelle ou une mort accidentelle, elle nous enlève les personnes les plus chères à nos cœurs. Il en va de même pour nos animaux de compagnie. Passer des années avec notre boule de poils et la voir s’éteindre à petit feu nous confère une douleur indescriptible. Une fois la mort survenue, nous ne savons pas comment réagir et affronter cela. Dans cet article, et ce afin de vous aider à faire le deuil de  votre boule de poils préférée, nous vous donnerons quelques conseils sur comment faire le deuil de votre animal.

S’entourer de personnes importantes pour vous

Certaines personnes et même celles présentes dans notre entourage ne comprendront jamais la douleur que l’on peut ressentir quand on perd son animal de compagnie. Pour eux, c’est juste un animal qu’on peut changer à tout moment sans toutefois y mettre  des émotions quand il mourra. C’est pourquoi, une fois que votre animal de compagnie, meurt, nous vous conseillons de vous entourer de personnes qui pourront parfaitement vous soutenir dans cette épreuve sans pour autant vous juger.

C’est tout à fait normal si vous êtes triste et c’est encore plus normal si vous coulez quelques larmes. Plus vite vous l’accepterez et plus vite vous serez en mesure de faire le deuil de votre animal préféré. Surtout n’hésitez pas à parler de vos peines aux personnes important qui seront là pour vous car comme le disait si bien Albert Camus : « Parler de ses peines, c’est déjà se consoler ».

Faire des rituels afin de rendre un dernier hommage à votre animal

Pour rendre un dernier hommage à votre animal de compagnie, il est important que vous procédiez à quelques rituels. Tout d’abord, il est important que vous choisissiez comment disposer du corps de votre animal. En France, il existe des cimetières ou des crématoriums, pour animaux. Vous pouvez aussi  l’enterrer chez vous, si vous disposez d’un grand espace.

Enfin, après son enterrement, vous pouvez clôturer le rituel en enterrant un arbre sur le lieu de son enterrement afin de marquer sa mémoire. Vous aurez un arbre ou vous recueillir à chaque fois que vous voudrez lui rendre hommage.

Prenez du temps pour vous

Une fois votre rituel terminé, il est important que vous changiez d’air. Commencer de nouvelles activités afin de vous aérer la tête serait une bonne idée. Vous pouvez par exemple vous mettre au sport si vous n’en faites pas déjà, faire un voyage, vous inscrire dans un groupe de soutien pour personne ayant perdu des animaux chers afin de rencontrer d’autres personnes dans votre situation. Enfin, si vous vous sentez prêt pour un nouveau départ, vous pourrez adopter un nouvel animal de compagnie. Bien sur celui-ci ne remplacera pas l’ancien, mais il apportera un soupçon de nouveau bonheur dans votre vie. Et qui sait, vous pourrez très rapidement retrouver le sourire.

Comment faire le deuil de son animal de compagnie ?

Le choc, la douleur déchirante, le chagrin si pénible que provoque la disparition tragique d’un être qui nous est cher est toujours difficile à surmonter. Au moment où on s’y attendait le moins, la mort vient nous arracher ce que nous avons de plus cher. La douleur est encore plus difficile à gérer s’il s’agit de notre animal de compagnie adoré. Puisqu’on avait déjà su instauré une certaine routine confortable avec lui. Et puis… ces moments de câlins, ces regards d’admiration, ces instants de balades, de fous rires comblés d’amours disparaissent brutalement laissant place à un chagrin pénible, dur à surmonter. Comment faire le deuil de son animal de compagnie ? Découvrez ici nos conseils et recommandations.

Le moment d’après la perte de votre animal de compagnie, c’est un long processus de rétablissement qui se démarre. Votre fidèle compagnon n’est plus là, et c’est dur à vivre. Pour y arriver, vous devez d’abord accepter la triste réalité. Ensuite, vivre et parler de ce sentiment d’injustice, de trahison que la vie vous a infligé. Enfin, reprendre goût à la vie qui ne sera plus vraiment pareil comme auparavant.

Accepter que tout est fini

Les premières heures et jours après la mort de votre chien, chat ou autre, vous pourrez toujours continuer par dénier qu’il est réellement parti. ‘’ Non, il n’est pas mort. Ce n’est pas possible ‘’. Pourtant si. Il est mort. Il n’est plus là. Cette étape de rejet, qu’il soit consciemment ou non, fait partie de l’épreuve. Qu’il soit pénible, admettez que c’est vrai et pleurez votre chagrin. La vie est injuste et ce sort qu’elle vous a infligé est injuste également. Mais pas pour autant que vous êtes obligé de dénier la mort de votre compagnon. Faites l’effort d’accepter cette triste réalité. Car sans cette étape, votre deuil ne saura cicatriser les plaies encore trop vives.

Externaliser vos émotions

‘’ Parler de ses peines, c’est déjà se consoler ‘’ disait Albert Camus. Cette étape du deuil est nécessaire pour éviter de vous culpabiliser et de vous infliger d’autres douleurs. Ça l’est encore plus si vous êtes adultes et que vous avez des enfants qui ont vécu la mort de l’animal avec vous. Comprenez que quelque soient les circonstances de la mort de votre animal de compagnon, ce n’est pas de votre faute. Rassurez-vous. La mort, aucun être vivant n’y s’échappera. Discutez avec vos enfants et vos proches et consolez-vous les uns les autres. L’harmonie, la solidarité et ce sentiment de soutient qui pourront naitre de ces échanges vous aideront beaucoup. Ne vous culpabilisez pas du tout et ouvrez-vous à des personnes qui pourront vous comprendre. Des personnes qui pourront vous comprendre vraiment. Car d’autres minimalisent toujours la peine de la mort d’un animal de compagnie. Verbaliser vos émotions, vos douleurs, c’est une bonne manière de vous libérer. Et si vous déprimez toujours, il est peut-être temps de vous faire accompagner par un expérimenté ou un expert.

Faire vos adieux

A cette étape-ci, vous avez accepté la douloureuse disparition de votre animal de compagnie adoré. Vous vous êtes libéré aussi de vos regrets, culpabilités et colères. Pour vous rétablir complètement (vous aurez toujours des séquelles, c’est vrai), vous devez faire vos adieux. Cela ne concerne pas uniquement vos derniers hommages à la dépouille mortelle de votre animal. Vous devez, même si difficile soit-il, vous débarrassez de tout ce qui pourraient rouvrir cette vive plaie en train d’être cicatrisée. Libérez-vous des affaires de votre fidèle animal. Vous pouvez garder un objet de souvenir et quelques photos. Mais c’est préférable de débarrasser tout ce qui pourra raviver la douleur du vide crée par la mort de votre animal tant aimé.

Aller de l’avant

‘’ Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ‘’ affirma Victor Hugo. Rien ne sera plus comme avant. Facile à dire, mais difficile à admettre. Sauf que c’est la dernière étape cruciale de votre deuil. Votre animal faisait partie de votre quotidien. Votre quotidien était rythmé autour de lui. Cependant, vous devez aller de l’avant, mettre un terme à cette souffrance. La vie est faite ainsi. Des hauts et des bas, des peines et des joies. Libérez-vous et redonner vie à votre existence. Peut-être c’est la meilleure manière de prouver à votre compagnon tant aimé que vous l’aimez toujours et qu’il n’a rien à regretter om qu’il soit.

Combien de temps pour un deuil ?

La durée du deuil n’efface pas la douleur, elle l’atténue. Et faire un deuil n’est pas synonyme d’oubli. On ne saurait donc fixer un délai pour effectuer le deuil de son animal de compagnie. Les douleurs de la disparition ne seront pas les mêmes d’une personne à une autre ou d’un adulte à un enfant. Toutefois, si on se réfère aux avis en la matière, le deuil pour son animal de compagnie peut s’étendre sur trois mois au moins. Cela peut aller jusqu’à sept mois au plus. Quoiqu’il en soit, un deuil mérite d’être bien fait et ceci, une fois de bon.

Prendre un autre animal pour pourvoir revivre ?

C’est bien un dilemme et les avis se partagent selon la conception de chacun. Ce qui est évident est qu’on n’arrive jamais à remplacer un compagnon par un autre. Les expériences seront toujours différentes et l’une ne peut remplacer l’autre.

Reprendre un autre animal peut aider à surmonter un peu plus facilement la disparition de celui qui vous était cher. Tout comme ça peut vous enfoncer encore dans ce passé douloureux à peine quitté. Vous pourrez aussi nuire ce dernier nouveau venu sans le savoir à force de vouloir le prendre pour le compagnon que vous venez de perdre.

Ne pas adopter de suite un animal peut vous être aussi pénible. Puisque la présence d’un autre compagnon pourra vous combler et vous aider à vous remettre de votre solitude. Et vous saurez réinstaurer très vite une nouvelle routine quotidienne confortable. L’un ou l’autre des deux présente ces avantages et inconvénients. Ne vous précipitez pas surtout et prenez le temps de vraiment mesurer vos motivations.

 

Ajouter au panier