Que choisir entre crémation ou inhumation ?

Lorsqu’un parent meurt, l’organisation des funérailles doit s’en suivre. Cependant, quand le défunt n’a pas donné ses dernières volontés, les parents doivent faire un choix entre une crémation ou une inhumation. Bien évidemment ce choix est loin d’être facile. Dans l’optique de vous aider à faire le meilleur choix nous vous donnerons dans cet article, les différents procédés d’une inhumation et d’une crémation.

Une inhumation : qu’est-ce que c’est ?

Couramment appelée enterrement, l’inhumation est le procédé par lequel le défunt est mis sous terre. C’est d’ailleurs une coutume très répandue dans le monde et présente dans presque toutes les cultures.

Une inhumation peut soit se faire dans la maison familiale du défunt, soit dans un cimetière de la commune où il a eu à passer sa vie. Généralement, elle se fait entre 24 heures et 6 jours suivants la mort du défunt. Avant toute inhumation, le maire de la commune doit délivrer une autorisation. Cependant, si le décès a eu lieu à l’étranger et que le corps revient en France, les six jours débuteront à son arrivée.

Une crémation : qu’est-ce que c’est ?

Une crémation se fait dans un crematorium. C’est un procédé qui consiste à réduire en cendre le corps du défunt. Certes très ancien, ce procédé n’est adopté que par des cultures minoritaires. Néanmoins, elle s’est considérablement rependue durant ces dernières années en France. Pour réaliser une crémation, il faut également compter entre 24 heures et 6 jours suivant le décès. Tout comme l’inhumation, son autorisation est délivrée par le maire de la commune où a lieu la mise en bière. (fermeture du cercueuil)

Que choisir entre une inhumation et une crémation ?

Faire un choix entre une crémation et une inhumation est très compliqué. C’est pourquoi nous vous conseillons de réunir tous les membres de la famille afin de prendre une décision qui ne laissera pas vos parents dans des situations difficiles à gérer.

Cependant, la crémation est un choix plus facile à faire pour soi-même. Elle n’est pas très appréciée par tout le monde. Si vous n’avez pas clairement dit votre dernière volonté, il y a de fortes chances que votre famille se tourne vers l’inhumation.

Bon à savoir : une inhumation est trois fois plus écologique qu’une crémation. Elle n’a pas un grand impact carbone, car le corps se désintègre naturellement afin de former un avec la terre. Par contre, une crémation laisse une très grande empreinte carbone à cause de la fumée qui se dégage lorsque le corps est crémé. Aujourd’hui en ile de France plus de 60 % des inhumations sont effectuées en pleine terre.  Il est également important de savoir qu’une inhumation requiert une utilisation massive de bois pour la construction des cercueils. C’est ainsi que pour chaque cercueil il faudrait prévoir environ 50 kg de bois. Ce qui représente aussi un lourd impact écologique à cause des millions de bois abattus chaque année pour les inhumations.

Ce qu’il advient du corps après une crémation ou une inhumation ?

Dans ces deux rituels, l’aspect le plus important à prendre en compte est ce que devient le corps après. Dans une inhumation, le corps est mis sous terre ou dans un caveau. Par contre, dans une crémation, le corps est réduit en cendre dans un crematorium.

Cependant, il faut aussi prendre en compte l’aspect psychologique. Pour une inhumation par exemple, le corps qui est dans un cercueil subsiste comme une entité qui durera « éternellement » et qui ne va jamais bouger de son emplacement. La nature fera lentement son travail et le corps fusionnera avec la terre afin que celui-ci redevienne poussière.

Pour la crémation par contre le corps est réduit en cendre, et celui-ci est mis dans un cercueil d’environ un mètre qui sera remis à la famille. La famille pourra soit rependre les cendres dans un lieu précis, ou soit l’enterrer avec son cercueil.

Comment se passent les cérémonies d’inhumation et de crémation

Il faut noter qu’il existe trois types de cérémonies de crémation et d’inhumation.

La cérémonie civile

Dans une cérémonie civile, les proches du défunt lui rendent un dernier hommage à travers des témoignages, des reconnaissances et bien d’autres. L’implication des uns et des autres notamment par leur présence ou le recueillement au domicile du défunt est nécessaire.

La cérémonie religieuse

Selon la religion de la famille du défunt (catholique, musulman, protestant, évangélique, etc.), un programme pour un culte est établi. Généralement, un culte solennel est dit à l’honneur du défunt avant le processus d’enfouissement souterrain.

La cérémonie traditionnelle

Cette cérémonie désigne des rituels que la famille doit effectuer pendant l’enterrement et même après. La tradition intervient ici en tant que gardien de l’aspect mystique dont regorge peut être l’objet du décès. Entre rituel de lavage, de purification et autre pour libérer l’esprit du défunt.

De plus en plus, ces 3 types de cérémonie sont associés afin d’impliquer tous les proches et amis du défunt pour que chacun puisse être présent afin de rendre un dernier hommage. Ces différentes cérémonies font également en sorte que personne ne se sente mis à l’écart soit à cause de sa non-appartenance à la même religion ou à cause des traditions qui divergent.

Le prix d’une crémation et d’une inhumation

Contrairement aux idées que plusieurs personnes se font, la crémation apparait comme étant plus chère que l’inhumation. Selon une étude effectuée par UFC en 2017, le prix moyen pour des obsèques en France est de 3350 euros. Ce prix varie bien sûr en fonction de la région où les funérailles se tiendront. Pour une inhumation, le prix est de 3350 euros. Par contre, pour une crémation, le prix est de 3609 euros.

 

En somme, s’il faut prendre en compte toute l’énergie mise en œuvre pour l’entretien du cimetière, la construction d’un cercueil, le lavage du corps et l’achat d’un lot de terrain dans un cimetière afin que le corps y soit enterré, on peut dire que l’inhumation apparait comme la solution la plus lourde. Mais c’est juste notre avis bien évidemment, les pensées diffèrent les unes des autres. Alors, qu’est-ce qui serait le plus approprié pour vous, une inhumation ou une crémation ?

Ajouter au panier